News 2017S08 : Manage your O365 licenses in AAD, SPFx is GA & DeepCoder

Hi folks,

First things first, WILLIAM BORDES was really sad I did not mentioned his name in my last post (it did not happened since several months)… So it’s done in this one !

Before we start, if you speak French, please consider the last aOS Podcast (iTunes or SoundCloud) we’ve recorded with William, Patrick and our guest Michel Laplane (the one and only Visio MVP in France) !

I have also the pleasure to announce our aOS Podcast is sponsored by the French Microsoft DX Team for Build// ! We will be at this awesome conference in Seattle next May, to record a total of five podcasts with the French community influencers. Thanks for the trip guys, and especially Sébastien Pertus.

Here are the news of the week !

Manage your Office 365 licenses with user groups in Azure AD

Alex Simons, from MS Crop, announced sooner in the week, the « public preview of Azure AD group-based license management for Office 365« .

I was not expected this feature, but it really deserves attention. Because it’s more than a single feature.
It will be now possible to :
– Add O365 licenses to a group, and users will inherit those licenses
– It works with dynamic groups. Depending on a user attribute, a user will be add to a group, and the licenses will automatically be assigned to him (Azure AD Premium only).
– Last but not least, combined with the self-service group management, your users (or power users) could auto enroll in a group, and inherit the O365 license of the group (Azure AD Premium P1 Only).

AAD_CBL1.png

 

SharePoint Framework is Globally Available

The « future of SharePoint » is now GA, which means you can test it on any O365 tenant in the world. Please note the SPFx is still not supported for production projects BUT you should test it, because it will be the best way to develop on SharePoint in a few months.

In this blog post, we learn the team is also working on the on premise version of the SPFx. As soon news will be available about this topic, I will keep you in touch !

My advice, if you are a SharePoint dev, don’t wait, and try TypeScript, React and the awesome PnP Library (PnP-JS-Core and PnP Provisioning Engine particularly) – with Visual Studio Code.

 

DeepCoder : the beginning of the end of the developer job

Developers thought nobody could replace them – I was on that side… I was wrong… Microsoft Research and the Cambridge University announced this week their AI is coding and improving some tiny programs… It’s where it begins…

Publicités

News 2017S07 : O365 security tools updated, Yammer roadmap and Delve update

Hi folks,

Thank you very much for reading the blog, we have a lot of new readers every week ! We will now do that in English !

Let’s go for the news of this past week !

  1. Office 365 security and compliance tools update
    You may know that : bigger the tenant is, bigger governance failures and security leaks are… Microsoft seems to be aware about that, and they are doing a very great job with this awesome tool.

    You already could use Office 365 security and compliance center to make some governance on your datas or your devices. Some features are just awesome : for example, you can send some alerts if a French driver licences/Social security number/other IDs is added in SharePoint or OneDrive.

    Capture d’écran 2017-02-19 à 16.58.27.png

    Microsoft is going on and announced two new features : one is useful, one is really innovative (and expensive).
    – A kind of KPI : the Secure Score of your tenant ; and a tool to help you to get a better security on your tenant. Released on all tenants – Microsoft said, but not on mine…

    New-Office-365-capabilities-1.png
    – Office 365 Threat intelligence – E5 licence needed ! Copy pasta : I can’t explain it better than Microsoft :
    Office 365 Threat Intelligence provides this visibility, along with rich insights and recommendations on mitigating cyber-threats, ultimately supporting a proactive defense posture, leading to long-term reduced organizational costs.

    It shows a beautiful dashboards, I hope it’s as useful as it’s beautiful ! (not another marketing stuff to buy some E5 licence)…

    New-Office-365-capabilities-3.png

  2. Yammer Roadmap : a desktop application for Windows and macOS
    People who follows me knows I hated Yammer. BUT, I recently changed my mind, after reading the slide bellow.

    The Yammer roadmap presented at the Ignite Australia – not another boring slide about Yammer
    Image aujourd’hui à 07-08-53.png

    As showed, AFTER THREE YEARS OF WAITING/DEPRESSED/BAD JOKES/END-USER SUICIDES, YES, IT’S HAPPENING, IT WILL BE POSSIBLE TO EDIT A F****G YAMMER POST ! THERE IS A GOD !

    Only one explanation possible : they have hired a guy/a girl with a brain in the Yammer team !!!! Please keep him/her !!! (not like the rest of the team you fired a year ago – idiots).

    The other big news is the Desktop for Mac and Windows ! Really happy to see that ! And very impatient to test it.

  3. Delve Update
    Microsoft is not only bringing some intelligence in the Yammer team, they are also bringing some into the Delve product – which is a good idea. Delve is the future of the way we will collaborate : the AI will bring you the contents which you are interested in.

 

That’s all for this week, see you next week !

Hors sujet : Sortie du livre Les pierres écarlates tome 1 de Caroline Blineau – Préfacé par moi !

Bonjour à tous,

Un petit hors sujet pour vous annoncer la sortie récente du livre Les pierres écarlates – Tome 1 : Les confessions de Barbe-Bleue de l’auteur Caroline Blineau, aux éditions Nanachi. Pour seulement 17€ (même pas le prix d’une CAL SharePoint 2013, elle est pas belle la vie ?) !

J’ai eu le plaisir et l’honneur d’en avoir signé la préface que je vous livre ici :

« On n’est plus des gosses ; l’âge adulte, c’est comme le cimetière des rêveurs »
De rêves et de cendres – Gaëlino M’Bani

Le temps passe vite, et nous oublions ou renonçons aux combats auxquels nous étions pourtant attachés. Le travail, la famille nous emprisonnent dans les habitudes et les conventions… Si on y fait pas attention, on s’y retrouve piégé. Les rêves disparaissent alors, et avec eux le goût du risque, de l’aventure et du sens. C’est un carcan dans lequel n’est jamais tombé l’auteur. Aussi loin que remontent mes souvenirs, Caroline a conservé intact sa faculté à rêver, et à remettre en question des idées pourtant bien établies dans la société. Elle sait le faire au travers de l’humour des émissions de radio que nous faisons ensemble, de ses dessins, ou d’écrits, comme c’est le cas avec ce premier livre.

Caroline Blineau vous propose un livre aux traits bruts du premier tableau d’un tout jeune artiste peintre que l’on achète en croyant à sa réussite prochaine. La jeune écrivaine a pu s’appuyer sur les solides fondations de ses connaissances de l’univers fantastique. Depuis les jeux de rôles qu’elle pratique régulièrement, à sa passion pour les jeux vidéos, à ses talents de dessinatrice, et, de manière anecdotique, à ses cours de sabre-laser.

Je connais Caroline depuis sa naissance. Enfants, nous avons beaucoup joué ensembles, avec nos fratries respectives. Nous nous rejoignions souvent dans la maison de ses parents en Normandie, nous inventant des jeux et des histoires, montant dans les arbres devenus des châteaux, et récupérant des chats noirs auxquels nous prêtions des destinées hors du commun.

Souvent entre rêve et réalité, mais sans se perdre dans les volontés toutes faites, l’auteur place au creux de vos mains un peu de ses rêves grâce à ce livre. Entre chasseurs intrépides, prêtres corrompus, guérisseurs boutés hors des villages et princesses cachées, on accède en lisant ce livre à une ouverture sur l’imaginaire de l’auteur qui tend à nous faire fantasmer des personnages et des situations. Cette action de re-faire marcher, le temps d’un livre, notre imaginaire est facilité par l’échange avec l’auteur qui vous fournit sans discontinuer le « carburant de rêves » nécessaire à entretenir l’effort d’imagination. C’est donc une plongée dans les rêves de l’auteur mais également dans votre imaginaire que vous apportera le premier niveau de lecture de ce livre.

Des rêves et de la liberté d’imaginer et de songer, nait très rapidement la remise en question des principes établis. Cette remise en question est féroce dans ce livre. On ne pourra pas reprocher à ces quelques trois-cents pages de ne pas être engagées contre la pâte qu’a laissé la religion dominante sur nos croyances. Et c’est là l’originalité de ce livre : poser des questions très actuelles au travers d’une histoire fantastique. Comme je l’écrivais au-dessus au sujet des traits bruts de ce livre, on ressentira ici l’effet d’un vin jeune, presque pétillant, qui ne demande qu’à être goûté pour en apprécier le potentiel. Vous ressentirez cette sensation en lisant ces lignes engagées.

Le sens critique constitue l’une des fondations de la Liberté. Cette faculté à construire son propre jugement sur une parole ou sur un acte découle de notre capacité à rêver. On ne s’y trompera d’ailleurs pas : les régimes autoritaires ou totalitaires cherchent par tous les moyens à réduire l’accès aux œuvres et aux arts qui poussent les êtres humains à rêver. Certains autres régimes pratiquent ce terrorisme intellectuel de manière plus diffuse. On remplace alors les interdictions par des obligations implicites. Obligé de se gaver de contenus, généralement vidéos, de mauvaise qualité, qui standardisent l’imaginaire et le rêve ; en les simplifiant via de vulgaires raccourcis. Si l’on ne consomme pas ces contenus, on peut être amenés à subir une pression sociale implicite. C’est en cédant à ces sirènes « made in TF1 » que l’on s’enterre au « cimetière des rêveurs » dont parle Gaëlino M’Bani dans « De rêves et de cendres ».

Voilà donc, vu de ma fenêtre, où réside l’intérêt essentiel de ce livre, au-delà du bon moment que sa romance vous fera passer : il nous ouvre la porte vers notre rêve et donc notre propre sens critique. Le « cimetière des rêveurs » devient alors un purgatoire, un état fini dans le temps qui permet de remonter vers la surface de notre esprit ; et donc d’exister en tant qu’être individuel.

L’essentiel n’est donc pas de se positionner par rapport aux points de vus exprimés par l’auteur, mais de se positionner par rapport à sois même et à son environnement, « les pierres écarlates » n’étant qu’un accélérateur de cette réflexion.

Les années sont vite passées depuis nos périgrinations normandes, et il est vrai que j’ai été séparé de mes rêves à une période. Mais la lecture de livres comme celui-ci me permet de m’extirper régulièrement de mon travail et de mes occupations quotidiennes, comme une piqûre de rappel essentiel à la conservation de l’instinct critique.

Bravo pour ce premier livre Caroline, et merci de m’avoir offert cette préface.

Bonne lecture et bons rêves à tous.

Aurélien Prévot

News 2017S06 – aOS Canadian Tour, Power BI embedded dans SharePoint, Team flows, guidances pour les mots de passe, …

Bonjour à tous,

Je sais, je suis désolé, je n’ai pas publié de news la semaine dernière… On a été très chargés avec William. Nous avons commencé une nouvelle mission longue pour un grand compte, il a fallu se mettre dans le bain ; et puis après c’était le aOS Canadian Tour… On n’a pas chômés, je suis d’ailleurs toujours au Canada.

aOS Canadian Tour
J’en profite pour féliciter Luc Labelle et tous les membres d’aOS au Canada qui ont organisé cette belle série d’événements, fueled by AvePoint ! (un peu de pub pour nos sponsors). On a aussi pu voir ré-apparaitre Magalie Jais d’harmon.ie que l’on croyait perdue dans les montagnes suisses ! Welcome back home Magalie.

En parlant d’harmon.ie, même si l’interface mériterait un lifting, je suis toujours aussi convaincu de l’utilité fonctionnelle de cet outil ; gros facilitateur d’adoption, notamment sur les projets de GED. A regarder ! N’hésitez pas à contacter Magalie pour une démo si vous souhaitez aller plus loin.

Power BI nativement embed dans SharePoint
Il y a un an, je vous proposais un petit framework Javascript vous permettant d’embarquer des tiles et des dashboards Power BI dans SharePoint Online : c’était jPBI ; accompagné d’un billet de blog.

Le sujet doit intéresser les masses, puisque c’est mon billet de blog le plus visité… Avec l’arrivée du framework Power BI en TypeScript et de nouvelles façons de s’authentifier dans Azure AD, j’étais sur le point de proposer une nouvelle mise à jour de jPBI… MAIS, Microsoft vous a entendu.

L’info avait fuitée (merci Jean-Pierre Riehl) il y a déjà quelques mois, mais ça y’est, ça arrive, une webpart Power BI va apparaitre dans SharePoint ; et va vous permettre d’embarquer vos rapports directement, et visiblement sans code.

Néanmoins, quelques points d’attention subsistent : cela n’est disponible, dans un premier temps, que sur SharePoint Online, et visiblement, que sur les pages de la modern UX dont je vous parle à chaque billet. Notez également que la webpart est accessible, pour l’instant, uniquement sur les tenants first realease.
Il est donc fort possible que je mette à jour jPBI tout de même dans un futur proche, afin que vous puissiez en bénéficier On Premise, et sur les pages de la classique UX.

Elle est pas belle la vie, hein ?

Team flows… Ou comment Microsoft est en train de ruiner Nintex et K2
Lors d’une présentation de Flows et Power Apps au dernier MVP Summit, j’avais entendu deux MVP britanniques rigoler en disant : « ils sont en train de faire ce que fait Nintex depuis des années ». Et ils n’avaient pas torts… Je me ferai du souci à la place de Nintex et K2…

Fidèle à ses méthodologies itératives, Microsoft met à jour tranquillement mais surement son moteur de workflows, et l’interface qui va avec, … La semaine dernière, on a vu l’arrivée en preview de Team flows.

Jusqu’à maintenant, un flow appartenait à l’utilisateur qui l’avait créé. Si l’utilisateur en question était désactivé ou supprimé du tenant, ses flows n’étaient plus accessibles… Microsoft a remédié à cela en créant Team flows, qui permet de nommer plusieurs propriétaires de chaque flows… On va pouvoir commencer à réfléchir à utiliser Flow en production.

D’autres updates intéressantes sur Flow (Gmail, LUIS, …) à découvrir ici !

teamFlows_1.png

Microsoft password guidance – MFA : on, changing password policy : off

L’administration américaine avait jeté le pavé dans la mare des RSSI il y a quelques temps, montrant à quel point le rapport bénéfice/emmerdement d’un changement régulier de mot de passe était extrêmement bas… Microsoft ne s’est pas fait prié pour mettre à jour ses guidances pour Azure Active Directory dans la foulée ! Et le message est clair : désactivez ce changement régulier de mot de passe inutile, et forcez le MFA !

Voici les guidances :

  1. Maintain an 8-character minimum length requirement (and longer is not necessarily better).
  2. Eliminate character-composition requirements.
  3. Eliminate mandatory periodic password resets for user accounts.
  4. Ban common passwords, to keep the most vulnerable passwords out of your system.
  5. Educate your users not to re-use their password for non-work-related purposes.
  6. Enforce registration for multi-factor authentication.
  7. Enable risk based multi-factor authentication challenges.

Et voilà ! A la semaine prochaine pour de nouvelles news !